Vingt ans après leur premier sacre en Ligue 1, les supporteurs vibrant «avec nostalgie» devant le match des Héros

Au Parc OL,

Il n’y avait quasiment pas de Lucas Paqueta ou de Maxence Caqueret jerseys, mardi soir, parmi les 22,901 spectateurs présents au Parc OL. On the contrary, from jolies pièces floquées des names by Patrice Carteron, Bryan Bergougnoux and Juninho étaient de la partie. Car before attending the last home match of this Ligue 1 season, Samedi (9:00 p.m.) against FC Nantes, the supporteurs lyonnais ont eu droit à «une parenthèse enchantée» in Décines (Rhône). To know a match des Héros who avant tout permis de récolter 482,490 euros pour l’Unicef ​​​​et OL Fondation, surtout in order to come in aid aux enfants victimses de la guerre in Ukraine.

The Lyonnais team, coached by Jacques Santini as in 2002, played Mardi (1-0) against Team Unicef.
The Lyonnais team, coached by Jacques Santini as in 2002, played Mardi (1-0) against Team Unicef. – Stephane Guiochon

Sept mois après sa version marseillaise, ce match des Héros promoted by Sonny Anderson to permit rassembler les joueurs de l’équipe de l’OL championne de France in 2002, on the occasion of 20 years of the premiere of ses sept sacres consécutifs en Ligue 1. Well done, “Sonnygoal” chose them to try to give back sourire to Lyon fans, frustrated by the current 8th place in the championship and the claque reçue in Ligue Europa face to West Ham (0-3).

D’anciens grands footballeurs associés à des vidéastes côté Team Unicef

Before the gala match I played against a Team Unicef ​​​​along with the gueule (Lehmann, Van Buyten, Mendieta, Nasri, Giuly… also the Belgian rapper Roméo Elvis, the humorist Paul Mirabel and the videos Michou and Inoxtag), the The 51-year-old Brazilian attacker was promis aux Bad Gones qu’il marquerait «comme d’habitude» du côté du virage nord avant de fêter ça con les supporteurs. Delicieusement served for the milieu suédois Kim Källström, Sonny Anderson a tenu parole pour inscrire l’unique but de la rencontre (1-0, 70e). “C’est mon premier but dans ce stade”, sourit l’ancien capitaine de l’OL, who was avait inscribed des wagons du côté de Gerland, from 1999 to 2003, pour permettre au club de changer de dimension.

Abonnées aux Bad Gones dès la fin des années 1990, Céline et Stéphanie (43 ans) étaient ravies de revoir les joueurs devenus champions de France avec l'OL in 2002.
Abonnées aux Bad Gones dès la fin des années 1990, Céline et Stéphanie (43 ans) étaient ravies de revoir les joueurs devenus champions de France avec l’OL en 2002. – Jérémy Laugier/20 Minutes

A time that fascinates many of the amateurs of l’OL, at which point I launched almost the coup d’envoi Mardi le chant « C’est l’OL champion de France. Si cette équipe-là vous emm…., pour vous faire ch…, on va la faire gagner». Un refrain d’un autre temps qu’ont adoré retrouver Céline et Stéphanie (43 ans), abonnées aux Bad Gones dès la fin des années 1990, et places avec leurs garçons mardi soir à Décines. Elles ne cachent pas leur excitation : « C’est extraordinary de voir nos aciens joueurs comme “Cavegoal”, Anderson, Cris, Edmilson ou Caçapa. Ça nous plonge directly dans la nostalgie. Ils n’ont pas change, même s’ils ont pris un peu de poids quand même».

« C’est avec eux que j’ai appris à aimer le foot »

Ce n’est pas le cas de Jean-Marc Chanelet, tranchant sur son côté droit, d’Eric Carrière or Michael Essien, l’ex-monstrueux milieu de l’OL puis de Chelsea. If he regrets that the match is not over in Gerland, and that the incontournable « Juni » and Grégory Coupet Lucie and Jérémy (30 ans) confient: « Laissez-nous nous amuser ce soir car on n’ a pas eu l’occasion de le faire dans cette saison pourrie de l’OL». Venu avec son vieux maillot Juninho, dont le flocage peine à résister aux années, Jérémy enchaîne les louanges en direction des joueurs titrés in 2002. «C’est avec eux que j’ai appris à aimer le foot», complete Célian à leurs côtés .

Emblematic buteurs of the Team OL Légende, Alain Caveglia and Sonny Anderson ont été deux des ex-joueurs les plus ovationnés, mardi au Parc OL..
Emblematic buteurs of the Team OL Légende, Alain Caveglia and Sonny Anderson ont été deux des ex-joueurs les plus ovationnés, mardi au Parc OL.. – Stéphane Guiochon

Avant de rager contre leurs lointains successeurs? «On it souvient que l’OL nous faisait autrement plus« kiffer »il ya 20 ans, estimores le trentenaire Mickaël, lui aussi présent mardi à Décines avec ses amis de el Coralie et Gabriel. The était à Gerland le soir du titre, on May 4, 2002 against Lens (3-1) et c’est de loin notre meilleur moment de sport vécu dans toute notre vie. Les titres sont désormais loin à Lyon, à part la Gambardella. »

« Ce match des Héros ne peut pas tout gommer »

C’est simple, le dernier trophée raflé par l’OL subtracted the Coupe de France against Quevilly (1-0), il ya tout juste 10 ans. « On est tous tristes quand il ya des résultats difficiles comme cette saison, précise Kim Kallström (à Lyon from 2006 to 2012). We are beaucoup d’espoir pour la Ligue Europa, who aurait pu contribute enormément au club. 10 ans sans titre, c’est sûr que ça fait long et que ça crée un manque. More à mon époque, le PSG n’avait pas les moyens qataris que ont bien fait changer la physinomie du championnat. Et quand on passe 35 ans à la tête d’un club de foot comme M. Aulas, c’est normal qu’il y ait des hauts et des bas, non? »

After sa prize de pouvoir in 1987, JMA in l’occurrence rarely retrouvé son équipe première also bas en plein printemps. The débâcle de la semaine passée à Metz (3-2) is synonymous with a deuxième saison sans Coupe d’Europe sur les trois derniers exercices. La sinistrose at-elle pu être mise de côté mardi au Parc OL ? “Ce match des Héros ne peut pas tout gommer, mais tant mieux si cette soirée contribute un peu de joie aux supporteurs,” notes Sidney Govou.

Le duel Nuno Gomes-Cris.avait des allures de chaude opposition, mardi au Parc OL.
Le duel Nuno Gomes-Cris.avait des allures de chaude opposition, mardi au Parc OL. – Stephane Guiochon

“A collective spirit of camaraderie”

Comment les joueurs de Jacques Santini ont-ils donc aboardé cette rencontre d’exhibition ? “When I arrive, on this day that I fail gagner ce soir”, announces Sonny Anderson, captain of the famous premier titre de champion de France in 2002. “On a pu voir que même si le corps ne répond Plus aussi vite qu’avant, la victoire est toujours en nous », razsure l’ancien central defender Claudio Caçapa, desormais assistant of Peter Bosz. Pour Florent Malouda, «the culture of the gagne is normally part of the DNA of the club. C’est pour ça qu’il ya beaucoup de frustration en ce moment vu l’inconstance de l’équipe».

Finally, what is the true recipe for cet OL indétrônable sur le toit de la Ligue 1 during sept seasons, compared to avec celui qui s’apprête à chlore sa probable pire season du 21e siècle? L’ancien lateral ou milieu gauche Christophe Delmotte (from 1997 to 2004 in Lyon), desperate coach of Valenciennes (Ligue 2), a little explanation.

Ce qui est top, c’est que notre groupe avait été constitute au fur et à mesure, avec seulement deux ou trois changes par season. The most performant teams of l’OL arrived after 2004. They already beaucoup and a collectif esprit de camaraderie, avec des joueurs valeureux. Ça nous a aidés, sur les matches difficiles, à nous pousser au dépassement de soi, bien au-delà de ce qu’on pouvait faire. Sonny puis d’autres nous ont tires vers le haut. These are the collective foundations that give us permission to obtain these titles. »

« Il faut que tout le monde s’understand à merveille »

I admired the tennisman Jo-Wilfried Tsonga, who put on a technical show très correcte mardi soir, « l’exceptionnelle domination dans les années 2000 » de l’OL s’est encore accompanied by the match des Héros d’une grande « cohésion du vestiaire ». Honneur au buteur Sonny Anderson to conclude cette soirée feel good.

« Quand on a toujours la rage de vaincre, ça ne se perd pas, glisse-t-il. Notre groupe de copains a vécu de bons moment il ya 20 ans et c’était la même chose ce soir. Une famille, ça se construit. Il faut understand ensemble ce que c’est d’avoir la gagne. C’est surtout important that the club understands well with the supporters, tout comme les supporteurs avec les joueurs. Pour qu’une famille advance, il faut que tout le monde s’understand à merveille. » Sur ce point, l’OL a une sacrée margin de progress à activar d’ici l’entame de la saison prochaine.

Leave a Comment